Menu Fermer

Porteurs du projet

Femmes Informations Juridiques Internationales Auvergne-Rhône-Alpes (FIJI)

Coordinateur du projet

Femmes Informations Juridiques Internationales Auvergne-Rhône-Alpes (FIJI) est une association née en janvier 2002 d’un partenariat institutionnel et associatif. FIJI  est spécialisée en droit international privé de la famille qui défend les droits des femmes, lutte contre les violences intrafamiliales et veille à l’intérêt supérieur de l’enfant en matière familiale internationale. Elle lutte également contre les discriminations auxquelles les personnes sont confrontées en France du fait de leur statut personnel. L’association FIJI, véritable centre de ressources, réalise sa mission à travers plusieurs actions : des permanences téléphoniques et un suivi individuel des personnes, des interventions et des formations auprès des professionnels (l’association est agréée prestataire de formation), des sessions de sensibilisation pour les professionnels et le public, des lettres thématiques, des missions de veille juridique et de plaidoyer (audition en amont de projets de loi, rédaction d’articles pour des revues spécialisées, etc.).

Association pour le droit des étrangers (ADDE)

L’association pour le droit des étrangers (ADDE) se donne pour mission de défendre et de promouvoir les droits des personnes d’origine étrangère et des membres de leur famille en Belgique. Son service de droit international privé familial vient en aide aux personnes qui, dans un contexte international, rencontrent des problèmes liés au mariage, à la filiation, à la responsabilité parentale, aux obligations alimentaires ou à toute autre matière de droit familial. Ce service donne également des formations et alimente les publications de l’ADDE, sa revue scientifique et sa newsletter.

Centre de Recherche En Droit International Privé

Créé en 2009, le Centre de recherche sur le droit international privé regroupe les nombreux chercheurs de la Faculté de droit qui s’intéressent aux évolutions et transformations de la discipline (nationalité, conflits de lois et de juridictions, reconnaissance des situations et des décisions) dans une perspective française et européenne, afin de servir de point de rencontre périodique ou d’échange informel entre ses membres (séminaires de discussion, réunions de travail sur l’actualité, conférences de thèses doctorales, etc.), d’organiser des manifestations scientifiques, le cas échéant avec d’autres centres de recherche ou institutions régionales et internationales et de concourir à des programmes de recherche collective au niveau national et international. Le CREDIP a été fondé par le professeur Cyril Nourissat, puis dirigé par les professeurs Louis d’Avout et Jean-Sylvestre Bergé. Il est de nouveau dirigé par le Professeur Cyril Nourissat et réunit 10 enseignants-chercheurs et chercheurs statutaires ou associés, 44 doctorants, docteurs et chargés d’enseignement contractuels.

Institut allemand des services sociaux pour les jeunes et du droit de la famille (DIJuF)

L’Institut allemand des services sociaux pour les jeunes et du droit de la famille (DIJuF) offre une plate-forme de dialogue professionnel entre les institutions et les groupes professionnels impliqués dans la protection de la jeunesse et le droit de la famille.

L’Institut soutient les bureaux allemands de protection de la jeunesse en offrant des conseils juridiques d’experts, en fournissant des publications professionnelles et en organisant des conférences spécialisées. Il conseille également les comités et organisations suprarégionales ainsi que les organes politiques et législatifs sur les questions de protection de la jeunesse et de droit de la famille.

DIJuF est la seule organisation non gouvernementale allemande qui s’engage à soutenir les services de protection de la jeunesse dans l’exécution des demandes de pension alimentaire pour enfants contre les parents non résidents. Afin de faire exécuter les demandes de pension alimentaire, la DIJuF assure la liaison avec les services gouvernementaux étrangers correspondants et participe aux efforts de renforcement de la coopération internationale.

Service social international – Bulgarie

Le Service Social International – Bulgarie (SSI-Bulgarie) est une fondation bulgare qui aide les enfants et les familles dans le besoin, à l’intérieur et à l’extérieur du pays, en fournissant des conseils, des services sociaux et juridiques ainsi que des services de médiation.
Le SSI-Bulgarie est membre du Service Social International (SSI) – un réseau d’entités nationales dans plus de 135 pays à travers le monde. Le SSI a été fondé en 1924 à Genève pour répondre aux processus de migration de l’Europe vers les Amériques après la première guerre mondiale. Aujourd’hui, le SSI s’efforce de soutenir, de protéger et de réunir les familles et les enfants séparés à la suite de situations transfrontalières, en veillant à ce que le respect des droits de l’homme soit accordé à chaque famille et en particulier aux enfants. Pour ce faire, les membres du SSI coopèrent dans les situations transfrontalières affectant les enfants. En plus de son travail sur le terrain, le SSI entreprend des projets de formation, de sensibilisation et de plaidoyer dans le but de mieux respecter les droits de l’enfant. Le SSI a également développé une expérience dans le domaine de la médiation familiale internationale et de la maternité de substitution.
Le réseau du SSI soutient et aide environ 75 000 familles dans le monde chaque année.

Université de Liège

L’Université de Liège donne clairement la priorité à l’interdisciplinarité et à l’ouverture internationale et met un point d’honneur à informer, accueillir et guider ses étudiants internationaux dès leur demande d’admission afin de les aider à s’intégrer et s’épanouir dans une ville de taille humaine, au cœur de l’Europe et au sein de la Grande Région. L’ULiège est en effet un partenaire actif du consortium de l’UGR qui rassemble les Universités de Liège, Lorraine (Metz et Nancy), de Luxembourg, de la Sarre, de Kaiserslautern et de Trèves.

De nouvelles co-diplomations interfactultaires voient le jour chaque année, et permettent à nos diplômés de croiser et cumuler les différentes expertises.

Les mesures d’encouragement à la mobilité et l’apprentissage des langues dans tous les cursus témoignent de la dynamique d’ouverture de l’Institution. En parallèle, le développement de pédagogies qui placent l’étudiant et l’encadrant au centre du projet de formation renforce encore la position de l’Uliège dans le paysage universitaire francophone.

Université de Vérone, Département de droit

Le Département de droit de l’Université de Vérone poursuit et promeut des activités d’enseignement, de recherche et d’engagement du public dans les branches traditionnelles du droit, ainsi que dans des domaines d’études innovants qui présentent de nouvelles méthodologies et de nouveaux contenus. Il vise également à favoriser son engagement international à travers la participation à de nombreux projets de recherche dans divers domaines du droit et la coopération avec des universités et instituts de recherche étrangers.
L’équipe de l’Université de Vérone comprend un groupe de professeurs et de chercheurs, qui ont construit une solide expérience de recherche grâce à leur implication dans un certain nombre de projets de l’UE spécialement consacrés au droit international privé de l’UE en matière familiale.